Norbert JAOUEN : « Développons la VAE pour tous ! »


OUI, LA VAE STAGNE

La VAE a connu une montée en charge rapide dans les premières années, 15 ans après nous sommes très loin de l’ambition initiale. Si l’Éducation nationale est de loin le premier certificateur, il ne délivre que 20 000 diplômes par an par la voie de la VAE, ce qui ne représente que 14% des diplômes délivrés aux adultes dans le cadre de la formation professionnelle continue.

Ce chiffre stagne depuis 2 ans !

C’est cette situation qui a conduit le 1er ministre à décider de mener une évaluation de politique publique dédiée à la VAE. Cette évaluation a abouti à un rapport réalisé par l’IGAS et l’IGAENR et remis aux ministres de l’emploi et de l’Éducation nationale en octobre 2016. Ce rapport a été la base de travail pour le secrétariat général  de la modernisation de la politique publique qui a établi plusieurs scénarios de transformation de la VAE, dont 12 mesures de simplification retenues et présentées par le président de la république en mars 2017.

 

LE GOUVERNEMENT RÉAGIT AVEC 12 MESURES DE SIMPLIFICATIONS DE LA VAE !

Certaines de ces mesures de simplification ont été embarquées dans les évolutions législatives et réglementaires existantes.

  • 1 an d’expérience au moins.
  • Prise en compte des périodes de formation en milieu professionnel.
  • Validité permanente des unités acquises.
  • Possibilité d’accéder de façon progressive à la certification, bloc de compétences par bloc de compétences.
  • La définition large de la recevabilité se limite à vérifier que la durée d’expérience exigée est attestée. Le rapport direct entre les activités du candidat et les activités du référentiel du diplôme visé est établi, sans exiger un taux de recouvrement à minima.

 

LA VAE POUR TOUS : « LE CHAMP DES POSSIBLES EST IMMENSE ! « .

Pour toutes ces raisons, la VAE concerne potentiellement tout le monde. Le champ des possibles est donc immense ! C’est ensemble que nous pouvons développer la VAE pour faire en sorte d’une part qu’un plus grand nombre de citoyens fasse valoir leur droit individuel à la VAE au service de leur évolution professionnelle et, d’autre part que les entreprises se saisissent de la VAE comme outil de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences.

 

Norbert JAOUEN

Chargé de mission nationale « Orientation – Bilans – Validation des acquis »

@JaouenNorbert

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *