La VAE en ESAT : une passerelle vers le milieu ordinaire


La VAE pour tous, une chance pour les personnes en situation de handicap à l’ESAT LES 3 SOLEILS

A Tarbes, l’Etablissement de Service d’Aide par le Travail ESAT LES 3 SOLEILS a sollicité le DAVA de Toulouse avec une volonté forte exprimée par Olivier PIERROT, directeur général de l’ADAPEI des Hautes-Pyrénées : « Pousser les personnes en situation de handicap vers l’insertion en milieu ordinaire ».

« FAIRE RECONNAÎTRE MES COMPETENCES »

Gérald, personne en situation de handicap, a vite compris l’intérêt de la VAE pour son avenir professionnel. « Je vais pouvoir faire reconnaître mes compétences en blanchisserie et voir comment combler mes lacunes », explique-t-il à Joël MICAS, Directeur du DAVA de Toulouse, venu présenter le dispositif académique de validation des acquis. Il n’est pas le seul intéressé. Pour Benjamin, pâtissier en reconversion dans la cuisine au sein de l’ESAT, réussir son CAP Cuisine en VAE va lui permettre de valider son activité : « Je pourrai dire que je n’ai pas perdu mes 4 années de cuisine à l’ESAT ».

Guillaume et José étaient également présents à cette rencontre qui a permis aux personnes en situation de handicap de puiser dans la « boîte à outils » (Joël MICAS) de la VAE. « Je vois les possibilités », dit Guillaume. Alors que José a bien compris qu’il pouvait se faire aider d’un transcripteur pour rédiger son livret de VAE. D’autres, moniteurs – éducateurs de l’ESAT, ont tendu l’oreille vers cette possibilité de prétendre à une VAE. C’est cela la VAE pour tous !

Le DAVA de Toulouse vous accompagne sur plus de 700 titres ou diplômes

 

OBJECTIF : 10% DU PERSONNEL EN VAE !

Comment agir ? Directeur de l’ESAT LES 3 SOLEILS, Benoît FUILLARD explique que certaines procédures sont déjà communes entre l’ESAT et le DAVA. Comme le « Portefeuille de compétences » qui accompagne chaque personne en situation de handicap.

« Toute cette dynamique est positive. La VAE, c’est pour la vie. Notre objectif est d’en faire bénéficier à 10% de nos personnels », précise Benoît FUILLARD. Soit près d’une quarantaine de personnes ! « On devient de plus en plus une passerelle vers le milieu ordinaire. Nous devons être plus ambitieux. Merci d’être là ! », lance-t- il aux représentants du DAVA.

Les participants sont rapidement passés des paroles aux actes. Après une réunion de mise au point avec les encadrants, les premiers parcours VAE débuteront fin février 2017 et seront dirigés par Chantal TOUPE du GRETA de Tarbes. Avec une certitude pour tous : on devient plus fort après une VAE !

 

DAVA Toulouse

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *